Margot Bergfeld : « Allier école et hand peut être éprouvant »

Margot Bergfeld et Justine Lahitte, qui ont intégré notre équipe de Nationale 1 cette saison, sont toutes les deux pensionnaires du pôle espoir de Talence. Après avoir passé toute leur semaine en Gironde, elles renouent avec le groupe le week-end.

Aviron Bayonnais Handball Justine Lahitte Margot Bergfeld

Comment êtes-vous parvenues à intégrer le pôle espoir de Talence ?

Justine Lahitte : J’ai découvert le fonctionnement du pôle grâce aux sélections départementales et régionales auxquelles j’ai eu la chance de participer.

Margot Bergfeld : Mon entraîneur m’avait parlé de cette structure. Après avoir réfléchi, j’ai décidé de tenter ma chance. Pour accéder au pôle, il faut faire le test d’entrée qui se déroule sur deux jours. Il allie handball et tests physiques. Une sélection est faite à l’issue de ces journées.

Justine Lahitte : Si les filles sont retenues, elles pourront alors rentrer dans l’un des trois sites d’accession du pôle.

181-2240
Margot Bergfeld contre Nice. Crédit photo : Laurent Feuillade.

Combien de temps devez-vous encore effectuer au sein de cette structure ?

Justine Lahitte : Le parcours sportif au pôle espoir de Talence dure généralement de la troisième à la terminale.

Margot Bergfeld : Pour ma part, je suis au pôle depuis déjà trois ans. Il me restera peut-être mon année de terminale, si je suis gardée en site excellence l’année prochaine.

Justine Lahitte : Les joueuses qui étudient en troisième et en seconde sont dans les sites d’accession tandis que les premières et terminales se retrouvent quant à elles au site d’excellence. Puisque je suis en terminale, cette année est donc ma dernière.

Dans une semaine type, quelle est la fréquence des entraînements ?

Justine Lahitte : Nous nous entraînons à sept reprises, dont deux fois les mardis et les jeudis. Nous rentrons le week-end d’abord pour nous entraîner avec notre club le vendredi soir puis pour participer au match de championnat le samedi.

Margot Bergfeld : Il nous faut donc réussir à allier école et handball. Cela peut parfois être un peu éprouvant.

Justine Lahitte : Effectivement, nos journées sont bien remplies, cela demande beaucoup d’implication.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s